A comme axes

En mettant notre projet en axe, voilà une structure ajustable sur laquelle nous appuyer. Les axes permettent de mieux anticiper l'action, de lui donner du sens... Et de trouver l'énergie nécessaire, pour rebondir sur le cours des choses. Les axes mettent en tension plusieurs questions qui sous-tendent le projet: l'intention derrière l'action (pourquoi faire), le résultat attendu (pour obtenir quoi), les repères utiles (avec quoi dans ma besace) dans l'exploration souhaitée (pour découvrir quoi). 

Et aussi: avancée, anti-routine, au-delà, âme, attention, apprentissage...

B comme bascule

La bascule est celle par qui soudain «j’y vais»... après avoir trouvé toutes les raisons à «j’y vais pas». Elle contient les peurs qui freinent… et le désir qui appelle au loin. La marche est une projection ‘vers’, en cela c'est une conquête. L'inconfort se libère avec le choix. Jusque-là, laisser vivre le ‘pour’ ET le ‘contre’, attendre le bon moment pour choisir. Tendre l’oreille pour entendre autre chose, dans une forme de dialogue intérieur. «Et si d’autres alternatives étaient possibles?...». 

Et aussi: bouger, baguette magique, b-a-ba, bafouille, bagatelle...

C comme cerveau

Parce que la mutation sonne le tocsin de l'urgence, nous allons souvent (trop) vite dans le raisonnement, au risque d'éradiquer les idées (trop) rapidement. Et si nous laissions (un peu) de place au chahut que le changement suscite, pour mieux tirer parti de notre plasticité neuronale?... Vivent les connexions qui transforment notre cerveau gauche en cerveau adroit, facilitent l'anti-routine et les sorties d'autoroutes... en quête d'autres idées, de nouvelles alternatives. Car ainsi disait Henry Ford, fameux inventeur de l'automobile:

Pour agiter le cerveau sans pour autant le figer, nous gardons l'image (scientifiquement fausse), du cerveau gauche et du cerveau droit. A gauche de notre représentation, sont les repères, l'organisation et le concret. Ils permettent de contextualiser et d'organiser l'action. A droite de notre représentation, est le cheminement vers le défi, à base d'imaginaire, de rêve et d'affect, de capacité à faire des liens. Détourner son chemin par cette droite s'avère souvent essentiel, à celui qui cherche d'autres leviers d'action.

Et aussi: chemin, concentration, cadence, convergence, cycle, comment...